Stages / Formation / Activités

Nous organisons plusieurs activités tout au long de l'année: balade, formation, stage, journées festives... Voici quelques exemples d'activités que nous avons eu l'occasion d'organiser:

 Equitation Ethologique          Maniabilité          Shiatsu Equin          Attelage

 

Conférence / Démonstration Equitation Ethologique

 Durée de l'activité: demi-journée

  

Merci à Catherine et Andy Booth; 

Bravo Urbane...

 

 

 

 

"Parcours de maniabilité en terrain varié"

Durée de l'activité: demi-journée

Qu'est ce que ce petit parcours? un ensemble d'ateliers,installés dans et autour de la carriere, à franchir à pied ou monté avec nos chevaux (bache au sol, mini croix à sauter ou à enjamber, porte à ouvrir, passage étroit, sensibilisaton sonore et visuelle). Rien de bien compliqué pour nos chevaux de loisirs car cela s'apparente a toutes les "choses bizarres" que nous sommes amenés à rencontrer lors de nos balades. Cependant certains ateliers peuvent représenter tout de même une difficulté et il est donc préférable de ne s'engager sur le parcours que si l'on a un cheval préparé ou avec qui on partage une grande complicité. En effet le but n'est pas d'effrayer un cheval le jour J mais au contraire de confirmer la confiance que l'on partage avec lui.

Pourquoi avoir choisi ce type d’épreuve ? Les terrains inconnus, parce qu'ils menacent ses jambes et son équilibre, suscitent chez le cheval une méfiance légitime. Un entraînement patient et progressif permettra de vaincre ses réticences. Les surfaces artificielles constituent un vrai « concentré de peur ». Apprendre à les aborder correctement, c'est créer une vraie relation de confiance avec sa monture.

Pourquoi les chevaux ont-ils si peur ? Animal de fuite, le cheval ne peut compter que sur ses jambes et son équilibre pour échapper au danger. A l'état sauvage, il ne peut prendre le risque de mettre les pieds sur un sol suspect : s'il se coinçait le pied dans un trou, s'il glissait et tombait, il serait sans défense, à la merci des prédateurs. C'est pourquoi il répugne à s'aventurer sur des terrains douteux ou instables. Autant dire qu’avec ce petit parcours on peut s'attendre à des réticences et à des tergiversations lorsqu'on demande au cheval les premiers franchissements. Son inquiétude est légitime. Malheureusement, les cavaliers ne prennent généralement pas le temps de le préparer et de le rassurer. Dès qu'ils le sentent ralentir et baisser le nez, effrayé par ce sol bizarre, ils se mettent à le pousser, à le presser, en lui tenant bien la tête. N'ayant ni le temps ni la liberté dont il a besoin pour examiner l'ennemi, le cheval s'affole encore plus, entre en résistance, parfois même se rebelle franchement. La première expérience se solde par un quart d'heure de lutte et d'angoisse, qui se clôt, au mieux, par un franchissement précipité. Tout sera à recommencer la fois suivante.

 Quelles sont donc les solutions ? Il est plus éducatif de prendre le temps afin que l'approche, calme et rassurante, instaure un climat de confiance. On s’arrête à bonne distance de l'objet, bien dans son axe, pour que le cheval l'examine et constate son innocuité. On détend largement les rênes afin qu'il puisse baisser le nez s'il le désire. C'est seulement lorsqu'il semble relâcher son attention que on peut l'encourager, avec les jambes et la voix si on est en selle ou seulement avec la voix si on est à pied, afin qu’il avance un peu plus. On doit alors savoir se contenter d'une très légère intention d'avancer, ne serait-ce qu'un pas, ou même d'un simple mouvement des oreilles pointant dans la bonne direction. Peu à peu, calmement, le cheval arrivera assez près de l'objet pour y poser le nez. Surtout, nous ne le gênerons pas à ce moment là, mais nous continuerons de la même manière jusqu'à ce qu'il franchisse la difficulté. Et nous récompenserons beaucoup !

Pour bâtir la confiance, il est important de commencer par des demandes faciles, puis d'élever peu à peu le niveau de difficulté.

On peut commencer le travail dans un environnement connu, qui rassure le cheval, et sur une surface dégagée, exempte de danger (la carrière). Il n'est pas rare en effet qu'un cheval effrayé parte à reculons, surtout si on le presse trop. Bon à savoir : On peut rassurer le cheval en passant devant lui à pied. Encore faut-il qu'il sache respecter ses distances : s'il est du genre à nous bousculer, mieux vaut ne pas s'aventurer devant lui sur un passage étroit...

"Formation SHIATSU Equin"

Durée de la formation: 2 jours (intervenant extérieur)

Qu'est ce que le shiatsu? Le Shiatsu, qui signifie en japonais pression (Atsu) des doigts (Shi), utilise la pression par le toucher afin de stimuler des points sur l’ensemble du corps dans le but de rétablir la libre circulation de l’énergie, il est basé sur les principes de la Médecine Traditionnelle Chinoise. Selon la philosophie asiatique le shiatsu devrait avant tout être pratiqué en prévention afin de stimuler les défenses naturelles de l’organisme et maintenir ainsi l’équilibre énergétique pour une forme physique et mentale toute l’année. Cette méthode est dite holistique car globale et ne dissocie pas le physique du mental, permettant un rééquilibrage en profondeur du corps et de l’esprit. Cela pourrait être comparé à de l’acupuncture sans aiguille mais en fait, afin de rééquilibrer le réseau énergétique, le praticien se sert de ses pouces, ses doigts, ses paumes, ses coudes pour exercer des pressions. Il effectue des rotations et étirements de membres, utilise des techniques de massage ce qui libère le patient de ses blocages et tensions, favorisant ainsi la libre circulation de l’énergie dans les méridiens d’acupuncture. L’action du Shiatsu agit de la même façon sur les animaux que sur l’homme, il permet de renforcer son système immunitaire, améliorer la souplesse des tissus, éliminer les toxines et joue également un rôle important sur le système respiratoire, nerveux, sanguin, lymphatique et hormonal.

Le shiatsu n'est pas un remède miracle et ne remplace en aucun cas l'intervention du vétérinaire.

Pourquoi avoir choisi cette formation? Pour découvrir comment procurer détente, décontraction, relaxation, confort que ce soit avant ou après le travail, des soins ou un transport....C'est un outil de communication privilégié, doux et naturel pour notre cheval.

  

"Initiation à l'attelage"

Durée de la formation: 3 jours (activité réalisée sur un autre site)

Au programme:

-Garnir, dégarnir un cheval.

-Les réglages du harnais.

-Atteler, dételer un cheval.

-Les réglages et règles de sécurité.

-Le maniement des guides.

-Le langage à employer avec le cheval d’attelage.

-Mener un cheval en carrière et en extérieur

Pourquoi avoir choisi cette formation? Plusieurs clients étaient interessés par la découverte de cette discipline et moi aussi mais ... ni Jason ni sa choupette n'ont pour objectif de se mettre à l'attelage, ils regarderont cela de loin :-)

Photos:

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site